Qu’est-ce que le style urban street ?

Qu’est-ce que le style urban street ?

19 August, 2019

Pour certaines, c’est un mode de vie à part entière. Le fameux « urban street » ou style urbain actuel découle d’une longue histoire de contre-culture… Et il en porte encore les marques : irrévérence et forte personnalité.

Aujourd’hui, on le reconnaît comme un style confortable, pratique, décontracté… Mais néanmoins très structuré ! Autrement dit, oubliez le cliché du jogging-sweatshirt, l’urban street a bien d’autres facettes à explorer.

Voici ce que vous devez savoir sur l’urban street, ses origines, ses codes et tous les secrets d’un look parfait.

Une femme « urban street », c’est…

  • Une forte personnalité
  • Une femme à l’esprit pratique
  • Une femme impertinente
  • Une avant-gardiste

En bref, c’est une femme qui crée ses propres codes au quotidien.

D’où viennent le streetwear et l’« urban street » ?

Dans l’histoire de la mode, jusqu’à une époque pas si lointaine (quelques dizaines d’années, en réalité), la rébellion, la contradiction ou l’affirmation d’une nouvelle tendance était réservée aux élites. Noblesse ou bourgeoisie obligatoire pour pouvoir revendiquer le moindre changement et l’imposer. C’est d’ailleurs aussi vrai du monde de l’art, de la littérature, de la culture en général…

Sans ces atouts dans sa manche, il fallait faire preuve d’une sacrée personnalité pour faire reconnaître sa différence comme une possible nouvelle norme.

Cet état de fait a changé au milieu du XXe siècle.

D’abord, dans les années 1950, où la jeunesse américaine des classes populaires s’ennuie. Elle se lasse des carcans de la génération précédente, elle veut se libérer, sans trop savoir pour quoi faire non plus. C’est là qu’apparaît le fameux « rebelle sans cause » de James Dean.
Et avec ce mouvement, un style vestimentaire qui rompt avec les codes établis. Confortable, sans blousons ni cols de chemises, sans gomina ni maquillage, une certaine jeunesse invente la contre-culture.

De là, le style évolue selon les régions et les revendications.

Une autre frange de la contre-culture apparaît par exemple dans le New-York populaire des années 1980-90. Rap, hip-hop, skate, le style vestimentaire change complètement : c’est cela que l’on appelle communément « streetwear ».

Aussi, de l’urban street au streetwear, il n’y a qu’un pas. Tout est question d’envie, de tendance et de personnalité, mais le message de fond reste le même : on veut changer de codes !

Comment porter le style urban street ?

Aujourd’hui, les clés d’un style urban street réussi reposent dans les jeux de volume. L’oversize est très caractéristique du genre, ainsi que les pièces empruntées au vestiaire masculin, les tenues que l’on réservait aux salles de sport jusque-là ou encore la présence de basiques neutres et usés.

Le jeu consiste à combiner ces différents répertoires avec une pièce classique voire élégante, pour créer le contraste.

C’est de ces oppositions visuelles que nait le côté rebelle du streetwear.

Les vêtements de l’urban street

Voici quelques-uns des basiques absolus des looks urban street.

  1. Le t-shirt
  2.  
    le t shirt urban street
     
    Oversize, avec un message simple, épais, un imprimé type graffiti, un logo de marque sportive… Une revendication visible, en somme, même si elle est seulement de façade.

  3. Du jean
  4.  
    du jean urban street
     
    On en porte en haut, en bas, sur n’importe quel habit et dans n’importe quelle couleur, toujours avec un effet délavé, déchiré, ou un côté customisé très urbain. Il se porte à la taille qui vous chante, dans le style qui vous plaît et selon votre humeur du moment. Pratique !

  5. Le cuir
  6.  
    le cuir urban street
     
    On le retrouve dans le perfecto façon Marlon Brando dans L’Équipée Sauvage (ou revisité par Kristen Stewart !), mais pas seulement. Leggins, shorts, jupes longues, courtes, vestes : même avec un simple empiècement de cuir, vous pouvez coller au style.
    Si vous préférez ne pas porter de matière animale, il existe de nombreuses versions synthétiques qui font le même effet, n’hésitez pas !

  7. Les chaussures
  8. Baskets ou boots militaires, peu importe votre camp, les deux sont admises ! Pour marquer le look, ajoutez une paire de chaussettes sportives montantes, effet garanti chez les jeunes générations (et toutes celles qui ont envie d’un peu d’audace).

  9. Les détails
  10. comme souvent, le vrai secret de l’urban street est dans les détails. Ici, particulièrement, les accessoires que vous choisirez vous donneront le look complet… Ou vous feront totalement sortir du tableau !
    Côté accessoires, vous pouvez aller chercher du côté des fermetures éclairs, mini sacs, incrustations, boucles, passants, etc… Pour les vêtements en eux-mêmes, piochez allègrement dans les effets usés, délavés, lessivés, les décolorations à l’acide, les customisations et autres modifications en apparence destructrices… Mais qui structurent en réalité toute la tenue.
    Enfin, vous pouvez vous servir de l’imprimé camouflage, de l’animal print ou encore du tartan pour élargir votre gamme.

Comment porter l’urban street : À faire / À ne pas faire

Bien sûr, l’essentiel est de vous approprier ce style et de l’adapter à votre personnalité, vos goûts, votre mode de vie. Toutefois, voici quelques conseils pour viser juste…

 

On évite On fonce
Le total look. On l’a dit, l’urban street fonctionne par contraste Si vous avez 40 ans et plus, l’urban street est une garantie de réussite quand il est bien mixé/dosé
L’intégrale noire ou grise Sur la créativité. Personnalisez votre style, accessoirisez selon ce que vous aimez, ce que vous êtes.
De forcer sur le maquillage et la surcharge. Cheveux bien coiffés + vernis impeccable + maquillage délicat = vous sortez du streetwear.

 

Quelques icônes du style urban street

Dans leur tenue de tous les jours, de nombreuses femmes iconiques de la mode font le choix de l’urban street style. Certaines poussent le plaisir jusqu’à le revendiquer sur les podiums…

  • Hailey Baldwin : le mannequin (épouse de Justin Bieber) est une artiste du street sophistiqué. Son allure naturellement délicate crée le contraste parfait avec son style. Elle peut mixer un look hip-hop et une paire d’escarpins sans problème et convoquer une tenue sportive sur les tapis rouges. On adore !
  • Gigi Hadid, Bella Hadid, Kendall Jenner… La team de jeunes mannequins qui parade souvent ensemble est iconique du style urban street d’aujourd’hui.
  • Kristen Stewart : l’actrice est un modèle du genre. On vous l’a dit, l’essence du style est rebelle… Et qui plus rebelle que Kristen Stewart ? Elle mixe aisément blazer et bas de jogging oversize, ou des basiques très casual avec une touche de sa personnalité explosive. Même en Chanel – paradigme du classicisme – elle est capable d’être subversive.
  • Rihanna : la chanteuse porte l’urban street en version très accessoirisée. Bandeaux, bracelets, tatoos, son streetwear lui ressemble.

De nombreuses actrices et célébrités de générations antérieures ont aujourd’hui adopté le streetwear pour l’acommoder à leur sauce. Certaines vont y puiser un côté « tomboy » d’autant plus féminin qu’elles l’assument pleinement, d’autres une touche ethnique, rock ou athlétique.

Comme quoi, la flexibilité du streetwear en fait un style adapté à toutes les personnalités et toutes les morphologies.

Commentaires

Rédiger un commentaire